Des maires imposent des critères de qualité pour la construction de logements neufs

4/01/22 | Actualité de l'aménagement

La métropole Nice-Côte d’Azur a adopté un référentiel pour éviter la dégradation de l’habitat

Devant la médiocrité et la standardisation de la production de logements neufs, de plus en plus de maires de villes importantes mettent la pression sur les promoteurs pour qu’ils en améliorent la qualité. Parmi eux, il y a bien sûr les élus écologistes, issus de la vague de juin 2020, à Bordeaux, à Tours, à Strasbourg ou à Lyon, qui souhaitent imprimer leur marque environnementale. Mais des élus de droite, d’ordinaire réticents à encadrer le marché, s’y attellent aussi, comme ceux de la métropole Nice-Côte d’Azur qui vient, le 16 décembre, d’adopter son « référentiel de la qualité de construction des logements et du cadre de vie ».Lire aussi  Article réservé à nos abonnés« La crise du coronavirus doit nous réapprendre à remettre l’homme au cœur de l’urbanisme et de l’architecture »

« Les confinements à répétition ont mis en lumière l’inadéquation des logements récemment construits et les besoins de leurs occupants », estime Anthony Borré, vice-président de la métropole et premier adjoint au maire (Les Républicains) de Nice, chargé du logement, de la rénovation urbaine, de la politique de la ville et de la sécurité, soit un vaste portefeuille. « Je constate que, depuis les années 1980, la taille des logements a perdu, en moyenne, 10 m2, que la cuisine ouverte est devenue systématique et que les logements mono-orientés sont bien trop fréquents », souligne l’élu.

Chambres trop petites, cuisines inexistantes

M. Borré ne cache pas que les règles de qualité incluses dans le futur plan local d’urbanisme intercommunal, donc opposables, s’appliqueront à tous les logements neufs, privés comme sociaux, avec une marge de manœuvre pour les opérations de moins de dix logements. La charte impose une superficie minimale de 30 m2 pour un studio, 45 m2 pour un deux-pièces, 65 m2 pour un trois-pièces, 79 m2 pour un quatre-pièces et 96 m2 pour un cinq-pièces. Les cuisines doivent, à partir du T3, être séparables ; chaque chambre doit pouvoir accueillir deux lits et des espaces de rangements ; un bureau ou coin bureau doit être intégré dans l’appartement. Un espace extérieur, balcon, terrasse, loggia, jardin « suffisamment grand, soit d’au moins 1,5 mètre de large » doit être…..

Pour lire la suite de cet article cliquez ICI

Eric RAIMONDEAU

Eric RAIMONDEAU

Gérant de l'agence UTOPIES URBAINES

En qualité de micro entrepreneur, j’ai créé l’agence Utopies Urbaines. En effet J’aime à partager mon expertise et la transmettre au travers des expériences que j’ai pu acquérir en direction des élus locaux mais aussi  des fonctionnaires des communes ou intercommunalités lors de sessions de la formation continue ou initiale. Ce site veut aussi être un relais pour des offres d’emploi proposées par les collectivités territoriales.

Plus d’articles :

1 Commentaire

  1. Pedrina Francesca

    Architecte, urbaniste et aménagiste du territoire
    Municipale de la Commune de Airolo (CH) – aménagement du territoire e de l’environnement

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Share This