La « planification écologique », un chantier institutionnel complexe pour le prochain gouvernement

28/04/22 | Sans catégorie

Le président réélu entend confier la responsabilité au futur premier ministre, épaulé par deux ministères « forts ». Un véritable casse-tête qui passe par un découpage de l’actuel ministère de la transition écologique.

Aller « deux fois plus vite » dans la réduction des gaz à effet de serre. C’est ce qu’a promis Emmanuel Macron à Marseille, le 16 avril, dans un discours censé incarner son virage écologique, mais traduisant pour l’essentiel un alignement avec les objectifs européens. Pour affronter le « combat du siècle » et « faire de la France la première grande nation à sortir du gaz, du pétrole et du charbon », il projette de nommer un premier ministre « directement chargé de la planification écologique », qui serait appuyé par deux ministères « forts » : un ministère de la « planification énergétique » et un ministère « chargé de la planification écologique territoriale ».

Emmanuel Macron n’est pas le premier à vouloir redessiner les contours de son gouvernement pour mieux traiter la question du climat. La nouvelle coalition allemande a ainsi choisi de rapprocher économie, énergie et écologie dans un « superministère » confié à un ministre écologiste. Le président n’a pas retenu ce schéma, craignant un risque d’absorption de l’écologie par l’économie, vu la puissance historique de Bercy.

Pour autant, concentrer la transition écologique dans un seul ministère au poids politique moindre que celui de ministères régaliens n’a plus grand sens, estime-t-on dans l’entourage du président, y compris du point de vue de la sociologie administrative. La confier à Matignon doit permettre de lui donner plus de corps. Mais symboliquement seulement : le futur premier ministre étofferait ses équipes de conseillers sans se doter de véritables services administratifs spécifiques, qui resteront dans les ministères.

Reste le plus complexe. Selon plusieurs sources, l’idée consiste en effet à découper l’actuel ministère de la transition écologique (MTE) pour en faire deux entités distinctes de plein exercice. Le ministère de la planification énergétique pilotera la politique énergétique, et donc la réalisation des annonces faites par Emmanuel Macron, en février à Belfort……pour lire l’intégralité de l’article cliquez ICI

Eric RAIMONDEAU

Eric RAIMONDEAU

Gérant de l'agence UTOPIES URBAINES

En qualité de micro entrepreneur, j’ai créé l’agence Utopies Urbaines. En effet J’aime à partager mon expertise et la transmettre au travers des expériences que j’ai pu acquérir en direction des élus locaux mais aussi  des fonctionnaires des communes ou intercommunalités lors de sessions de la formation continue ou initiale. Ce site veut aussi être un relais pour des offres d’emploi proposées par les collectivités territoriales.

Plus d’articles :

Une nécessaire synthèse des métiers de la ville

Une nécessaire synthèse des métiers de la ville

L'éviction des urbanistes, concepteurs de la ville, écarté du grade d'ingénieur territorial. Par Janine Belante, Delphine Coudert, Bernard Lensel, Eric Raimondeau. Article publié dans la Gazette des Communes du 9 août 2010 La question de l’accès au grade d’ingénieur...

Voitures: 82% des conducteurs sont toujours seuls le matin

Voitures: 82% des conducteurs sont toujours seuls le matin

Au détriment de la lutte contre la pollution atmosphérique, une majorité des automobilistes sont seuls dans leur voiture le matin, aux heures de pointe, plus particulièrement à Nantes, Toulouse ou Lyon. AUTOMOBILE - Le comportement des automobilistes français de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Share This