PARTOUT EN FRANCE, D’IMPORTANTS PROJETS TOMBENT À L’EAU POUR DES RAISONS ENVIRONNEMENTALES

Les contraintes environnementales perturbent la réalisation d’importants projets

Annulation d’autorisation environnementale pour un entrepôt Amazon, interdiction d’extension d’une base de loisir en pleine forêt de Romainville, projet de surf park en Loire-Atlantique au point mort… Ces derniers mois, face aux mobilisations citoyennes ou par décision judicaire, de nombreux projets ont été suspendus voire abandonnés pour des raisons environnementales. Tour d’horizon. 

LES ENTREPÔTS AMAZON FACE À LA FRONDE 

Le géant de l’e-commerce, qui prévoit de doubler ses entrepôts dans l’Hexagone, fait face à une véritable fronde sur le terrain. Le 9 novembre, le tribunal administratif de Nîmes a annulé l’autorisation environnementale pour un projet de centre de tri des colis de 38 000 m2. Celui-ci doit voir le jour à proximité du Pont du Gard, l’un des sites touristiques les plus anciens et visités de France, classé à l’Unesco. Les juges ont estimé que « malgré la création probable de six cents emplois équivalents temps plein et les retombées économiques (…), celui-ci ne répondait pas à une raison impérative d’intérêt majeur ».

Ce revers pour Amazon intervient deux semaines après l’abandon d’un projet de centre logistique près de Nantes, à Montbert (Loire-Atlantique), en raison des retards liés à « l’accumulation de contraintes techniques et juridiques. »

LES « JARDINS À DÉFENDRE » D’AUBERVILLIERS FONT DE LA RÉSISTANCE

En Seine Saint Denis (93), les jardins ouvriers presque centenaires d’Aubervilliers devaient être détruits pour y construire la future piscine des Jeux Olympiques et son solarium. C’était sans compter la détermination de citoyens prêts à défendre leurs 4 000 m² de terres.

Pour protéger dix-neuf parcelles menacées (sur 273), des jardiniers se sont rassemblés en collectif. Ils ont créé une Jad (« Jardins à défendre ») et fait appel à toutes les bonnes volontés pour les aider à sauvegarder leurs terres. Le collectif a également porté l’affaire devant les tribunaux. Ils ont remporté une bataille le 20 septembre dernier. Alors que par les rouleaux-compresseurs et les bulldozers avaient commencé à détruire des parcelles, la justice a ordonné la suspension des travaux. Toutefois, le bras de fer n’est pas terminé : la mairie a fait appel de cette décision.

À ROMAINVILLE, LA FORÊT EST SANCTUARISÉE 

La base de loisir de Romainville ne pourra plus s’étendre sur la forêt. Les associations locales ont signé en juin 2021 un contrat d’Obligations réelles environnementales (ORE) avec la région Ile-de-France et la commune de Seine-Saint-Denis afin d’en sanctuariser 20 hectares. Le projet de l’Ile de loisir de la Corniche des forts est en cours depuis plusieurs années et rencontre une vive opposition ……..

Pour lire la suite cliquez ICI

Eric RAIMONDEAU

Eric RAIMONDEAU

Gérant de l'agence UTOPIES URBAINES

En qualité de micro entrepreneur, j’ai créé l’agence Utopies Urbaines. En effet J’aime à partager mon expertise et la transmettre au travers des expériences que j’ai pu acquérir en direction des élus locaux mais aussi  des fonctionnaires des communes ou intercommunalités lors de sessions de la formation continue ou initiale. Ce site veut aussi être un relais pour des offres d’emploi proposées par les collectivités territoriales.

Plus d’articles :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Share This