« Les investissements cruciaux pour l’environnement impliquent des arbitrages urgents »

11/02/22 | Actualité de l'aménagement

Tribune. La lutte contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité nécessitent des investissements massifs dans l’industrie et dans les infrastructures. Ces combats, aujourd’hui connus du grand public, sont les plus importants de notre siècle : ils surpassent tout autre enjeu, économique, social ou géopolitique, car il ne s’agit rien de moins que de la survie de l’humanité telle que nous la connaissons.

Pourtant, bien que la France soit entrée dans la campagne présidentielle, on ne sait rien des intentions concrètes des candidats sur cette question. Or, ces investissements cruciaux impliquent des arbitrages urgents à faire dans les cinq ans. Où trouver les ressources financières ? Quel calendrier ? Quels moyens humains ? Dispose-t-on en France des compétences ? Comment les acquérir et les conserver ?

Le passage du discours politique au réel reste confus ; et, à trop oublier le réel, rien ne se fait. Le temps perdu de 1990 à 2010 pour développer le métro, faute de décision sur le Grand Paris ou l’absence, depuis vingt ans, de commande pour de nouvelles centrales nucléaires, en sont des illustrations. A ne pas décider, on perd la confiance des électeurs, et on compromet définitivement nos chances de développer ces projets, faute de compétences.

Eviter les « villes nouvelles »

L’expérience du Grand Paris Express (GPE) est riche d’enseignements : l’organisation de sa maîtrise d’ouvrage et celle de son financement sont transposables à d’autres territoires et à d’autres domaines que les transports pour lutter contre le dérèglement climatique et contre l’étalement urbain. Car le GPE (40 milliards d’euros courants), ce n’est pas que 200 kilomètres de métro permettant à des millions d’usagers d’Ile-de-France de se passer de voiture, c’est aussi un formidable projet urbain créant autour des 68……pour lire la suite cliquez ICI

Eric RAIMONDEAU

Eric RAIMONDEAU

Gérant de l'agence UTOPIES URBAINES

En qualité de micro entrepreneur, j’ai créé l’agence Utopies Urbaines. En effet J’aime à partager mon expertise et la transmettre au travers des expériences que j’ai pu acquérir en direction des élus locaux mais aussi  des fonctionnaires des communes ou intercommunalités lors de sessions de la formation continue ou initiale. Ce site veut aussi être un relais pour des offres d’emploi proposées par les collectivités territoriales.

Plus d’articles :

Architecture : le patrimoine moderne, angle mort politique

Architecture : le patrimoine moderne, angle mort politique

L’avenir des bâtiments du XXᵉ siècle, enjeu climatique et social, n’intéresse pas les candidats à la présidentielle. Le bâtiment de l’Insee, tripode de béton qui signale fièrement l’existence de la ville de Malakoff (Hauts-de-Seine), au sud de Paris, va bientôt être...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Share This