Lutte contre l’artificialisation des sols : une circulaire marque une première étape dans la territorialisation des objectifs

Artificialisation des sols : Pour atteindre les objectifs de sobriété foncière fixés par la loi Climat et Résilience, une circulaire – rendue publique ce 20 octobre – invite les préfets à mobiliser et renforcer toute la panoplie des outils contractuels et de planification locale.

Signée le 30 août dernier par Barbara Pompili, Emmanuelle Wargon  – pour le ministère de la Transition écologique – et Jacqueline Gourault – pour le ministère de la Cohésion des territoires – dans la foulée de la promulgation de la loi Climat et Résilience, la circulaire relative à la contractualisation et à la planification locale pour lutter contre l’artificialisation des sols n’a été publiée que ce 20 octobre au Bulletin officiel. Sans attendre les décrets d’application et circulaires spécifiques à ce texte, le gouvernement y invite les préfets à consolider et déployer en lien avec les collectivités territoriales des stratégies territoriales ambitieuses en matière de sobriété foncière à partir d’outils opérationnels.
Il faudra donc patienter encore un peu pour connaitre la traduction exacte de la trajectoire à horizon 2050 du fameux « zéro artificialisation nette » (ZAN) dans l’aménagement des territoires. Et pourtant comme le rappelle la circulaire, le calendrier pour décliner au travers des outils de planification l’objectif national de diviser par deux sur les dix prochaines années la consommation foncière par rapport à la décennie passée fixé par la loi est très court : d’ici 2 ans au niveau régional et d’ici six ans maximum au niveau local (c’est-à-dire le schéma de cohérence territoriale – SCoT – qui devra être mis en conformité sous cinq ans et le plan local d’urbanisme – PLU – auquel la loi accorde six ans).

Aussi les préfets doivent-ils dès à présent « inviter les régions à constituer les instances de dialogue associant les collectivités et l’Etat pour dresser un état des lieux de l’artificialisation des sols et préparer la territorialisation des objectifs qui a vocation à intégrer leurs Sraddet [schémas régionaux d’aménagement et de développement durable du territoire] ». 

Lire aussi ; Dominique Méda : « Pour réussir la transition écologique, il faut engager une véritable révolution de nos politiques publiques »

Quatre piliers complémentaires

Le gouvernement porte en réalité depuis 2017 « une ambition de revitalisation des territoires, au travers d’actions et de programmes interministériels qui visent à développer les territoires urbains et ruraux, tout en veillant à maîtriser l’artificialisation des sols », soulignent les ministères signataires. Il ne s’agit pas de faire table rase mais bien de s’appuyer sur « quatre piliers complémentaires » identifiés par la circulaire : l’accompagnement des contrats de relance et de transition écologique (CRTE), la mobilisation d’outils opérationnels (type opérations de revitalisation des territoires-ORT), l’élaboration d’outils de planification locale, et enfin, des moyens d’intervention renforcés aux collectivités territoriales pour leur permettre d’engager leurs projets de restructuration et de rénovation d’espaces artificialisés. La panoplie des outils à conforter est désormais bien rodée : 

Action Cœur de Ville (ACV), Petites villes de demain, Territoires d’industrie etc., auxquels s’ajoutent les crédits de France Relance (fonds friches, aides à la pierre pour l’amélioration du parc de logements sociaux et privés, aide à relance de la construction durable, Territoires démonstrateurs de sobriété foncière…). 

Favoriser l’essor des PLUI

Pour lire l’article dans sa globalité , cliquez ici

Eric RAIMONDEAU

Eric RAIMONDEAU

Gérant de l'agence UTOPIES URBAINES

En qualité de micro entrepreneur, j’ai créé l’agence Utopies Urbaines. En effet J’aime à partager mon expertise et la transmettre au travers des expériences que j’ai pu acquérir en direction des élus locaux mais aussi  des fonctionnaires des communes ou intercommunalités lors de sessions de la formation continue ou initiale. Ce site veut aussi être un relais pour des offres d’emploi proposées par les collectivités territoriales.

Plus d’articles :

Responsable du service foncier (H/F)

Responsable du service foncier (H/F)

La Métropole de Brest recrute un responsable du service foncier Mettez le cap à l'ouest ! Point d’ancrage de la Bretagne Occidentale, la communauté urbaine de Brest créée en 1973 est devenue le 01 janvier 2015 Brest Métropole. Elle regroupe aujourd’hui huit communes :...

Paola Viganò, Grand Prix de l’urbanisme 2013

Paola Viganò, Grand Prix de l’urbanisme 2013

Architecte et urbaniste italienne, européenne de cœur, Paola Viganò approfondit les concepts de « ville diffuse » et de « métropole horizontale », et esquisse un projet biopolitique pour la transition et les territoires. Où êtes-vous née ? Paola Viganò/ Dans...

En finir avec le rêve de l’habitat individuel

En finir avec le rêve de l’habitat individuel

Habitat individuel porteur des maux de notre modèle de développement Comment se fait-il qu’aujourd’hui l’habitat individuel soit devenu porteur de tous les maux de notre modèle de développement ? Que lui reproche-t-on au juste ? En réalité, c’est tout le modèle de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Share This